Jules Verne
Collège
Le Pontet
 

Entre SLAM et RAP [1]

Aimer c’est

samedi 20 août 2016, par V. VERZIER

textes rédigés par les élèves de cinquième et quatrième de l’année 2015/2016

Aimer c’est

Aimer c’est tendre la main pour protéger ses proches
c’est soigner les plaies qui saignent c’est pleurer quand ton cœur va mourir
aimer c’est accepter le départ de ton père même si ça met les nerfs c’est accepter les défauts, pardonner les erreurs du passé ne pas retenir les malheurs qui nous hantent ouvrir la porte du bonheur

Aimer c’est mon père alors dans ma tête c’est le désordre quand je te vois mes yeux
s’affolent je voudrais te garder toujours dans mon cœur on traverse des épreuves toi et moi coulent mes larmes pour toi.
Aimer c’est ma mère tu as tant souffert, dans ta tête j ai mis le feu, l’enfer sur terre
impossible de maîtriser ma colère.

aimer c’est soigner ... c’est surmonter ton absence c’est pardonner, je me rappelle quand on jouait tous les deux comme on rigolait ensemble nos sorties nos réunions de famille quand grand-mère était encore là avec nous

aimer c’est ne jamais oublier sa famille et dire je t’aime à ceux qu’on aime.
C’est partir si loin de toi loin de tes bras se retrouver si seule comme perdu et n’avoir que toi dans ma tête jours et nuits aimer c’est comme essayer de franchir quelque chose d’impossible c’est crier sa colère c’est souffrir se sacrifier.

Aimer c’est se sacrifier toujours garder une place dans son cœur être là dans les mauvais moments quand rien ne va. Aimer c’est quand tu veux tout quitter pour elle quand tu la vois rentrer du travail crevée, essayer de ne jamais la blesser. Aimer c’est quand elle pense à ton avenir moi je ne crois pas en moi j en souffre tous les jours aimer c’est montrer la voie c’est réussir à me surpasser grâce à toi
Aimer c’est vivre ensemble ne plus se faire la guerre. On est juste tous pareil on a les mêmes problèmes des joies du bonheur des galères.

Aimer c’est protéger tes frères du noir qui envahit leur cœur
c’est aimer ta mère profiter avant qu’elle ne disparaisse à tout jamais
aimer c’est aussi la détester ces sentiments qui se croisent quand dans tes yeux tout se trouble souffrance et affection le souffle de la vie comme autant de rage
aimer c’est n’être jamais seul même quand tu te crois perdu
c’est se surpasser pour voir s’éclairer son visage voir le bonheur effacer sa tristesse et ses peurs.

Aimer c’est partir avec vous là-bas, là où tout a commencé replonger dans mes souvenirs d’enfant et comme quand j’avais 6 ans jouer sur le sable revoir la maison blanche où j ai fait mes premiers pas le son des guitares andalouses les parfums de paella .
C’est regarder les yeux de ma mère quand elle rit aux éclats
C’est me promener avec mes grands-parents les prendre par le bras pour ne pas qu’ils glissent et les sentir me serrer contre eux et me dire merci mon petit fils

Aimer c’est te protéger quand tu es trop faible c’est t’aider quand tu n’arrives plus à
avancer c’est pardonner à son père quand il a fait trop d’erreurs et réconforter son frère quand il pleure

aimer c’est ne pas baisser les bras même si tu es blessé et que tu n’arrives pas à pardonner, c’est refuser d’être envahi par la haine apprendre à respecter donner même si tu as de la peine.

aimer c’est ne pas oublier ses amis même si on est parti loin si on a déménagé notre cœur
on se souvient comme si c’était hier des arènes et des lâcher de taureaux dans les rues du centre-ville, les cris, les rires de ses potes qui résonnent encore dans ma tête

aimer c’est te demander pardon d’être tant désolé pour toutes ces insultes et si je ne t’ai jamais dis je t’aime c’est que j’ai tant de mal à me calmer aimer c’est ne pas arriver à oublier les morts c’est dès que l’on est seul regarder les photos se replonger dans le passé.

aimer c’est arriver à surmonter des épreuves même quand tu n’as que 13 ans que tu
désespères et que tu as peur c’est prendre la main de ta sœur et traverser la méditerranée
quitter ton île, tes amis une partie de ta famille et ces années de bonheur

Aimer c’est ne plus savoir quoi faire quand tu n’es pas là ce n’est plus être rassurée je réalise que c’est tellement un manque que j’ai envie de crier de pleurer même si je suis courageuse et que je dois continuer

Aimer c’est être désolé, de demander pardon à ceux que tu aimes quand tu as fait tant d’erreurs.

 
Collège Jules Verne – Domaine de Fargues - 84130 Le Pontet – Responsable de publication : Mme Troussier
Dernière mise à jour : vendredi 30 octobre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille