Jules Verne
Collège
Le Pontet
 

Textes d’élèves de 6°1 d’après les oeuvres de François Morellet

mercredi 9 janvier 2019, par DENISE VISENTIN AINA

Trames, 1965

La grande étoile a fait le tour de l’univers
Et elle a rencontré d’autres étoiles.
Devenues amies, elles ont grandi ensemble.
Elles jouent, dansent et chantent
Depuis plusieurs siècles.
Elles marchent, marchent
Et cherchent des planètes pour faire la fête.

L’étoile observée,
Pour la trouver
Il faut bien regarder.
Elle est dissimulée parmi des lignes
Et elle a quelques voisines.
Dans ce tableau spécial de Morellet
Mes yeux osent s’aventurer.
Ils ont plongé et ont eu du mal à se réveiller.
Après avoir vu les tableaux d’art abstrait
Mon sourire s’est réveillé et mes yeux se sont écarquillés.

Je vois une cellule vide
Car son détenu a disparu.
On ne le voit plus.
Où est-il passé ?
Il ne s’est quand même pas envolé ?

On peut voir des triangles, des pierres, une fenêtre ou une étoile.
Les fenêtres s’ouvrent, les pierres tombent et tout se casse.

Une très belle étoile brille à côté de la lune
Avec ses côtés sombres et ses côtés lumineux.
Elle me donne envie de regarder le ciel toute la soirée.
Est-ce une étoile filante aux belles couleurs
Ou une vitre faite de carreaux lumineux et des carreaux sombres ?
Peut-être une feuille d’arbre joliment éclairée ?

Dans ce tableau, que de belles choses !
Il y a tant de petites étoiles,
Des petites étoiles filantes.
Pour chacune, un vœu se réalise.
Ce sont des étoiles à qui on peut parler,
A qui on peut dire nos pensées.
Une grande étoile signifie beaucoup d’amour,
Beaucoup de vœux à réaliser
Et tant de choses à penser.

Je vois un précieux rubis protégé par des fils électriques.
Dès qu’on les touche, on devient un carré.
Tous les carrés représentent ceux qui ont voulu voler le rubis.
Cette pierre a tellement de pouvoirs que tout le monde la veut.
Elle permet de se transformer en tout ce que l’on veut
Puis on peut obtenir toute la richesse du monde.

Ces ondes ne font que grandir
Et la musique va de plus en plus crescendo.
On peut entendre la musique que l’on veut :
Du rap, du rock, du classique, de la pop...
Toutes ces musiques,
On ne peut les entendre que si on plonge au fond du dessin.
Celui qui ne sait pas regarder
Ne pourra jamais écouter la musique des tableaux.

Est-ce la lumière d’un phare ou d’une voiture ?
Une étoile plane dans le ciel si noir.
Des millions de traits découvrent la marée.
Le plus beau de ces tableaux est celui qu’on voudra voir.
Soudain nous ne voyons plus rien.
Heureusement une étoile arrive et nous guide vers la lumière,
Dans le monde entier.

Des stalactites,
Des stalagmites
Qui montent
Ou qui descendent.
Tout se brouille,
Comme le brouillard sur la montagne.

 
Collège Jules Verne – Domaine de Fargues - 84130 Le Pontet – Responsable de publication : Mme Durrieu
Dernière mise à jour : mardi 22 janvier 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille