Journal « Les infos de Jules »

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 30 mars 2017

réalité des souris

Envahissement de souris

Introduction :
Le sujet de mon dessin est basé sur un fait réel, l’ envahissement de souris dans ma classe d’arts plastiques un mercredi matin . Mon dessin représente ce que j’ai pu voir dans une partie de la classe quand il y avait les souris.

Développement :
Sur le dessin il y a toutes les souris que j’ai pu voir malgré la rapidité de cet événement car tout le monde crié et j’ai trouvé cela assez drôle. Mon dessin a été réalisé sur une feuille A4, il est représenté en un plan rapproché et j’ai choisi ce plan car je voulais que l’on distingue bien les souris . J’ai essayé de ne pas mettre beaucoup de couleurs car j’ai fait beaucoup de jeux d’ombres et de lumière. Les « ombrés » attirent beaucoup l’attention ils permettent de faire un effet plus réel et plus en profondeur. J’ai aussi dessiné des onomatopées pour que l’on comprennent bien que les souris font du bruits et qu’elles ne sont pas silencieuses.
Sur mon dessin, j’ai mis des dégradations car les souris ont vraiment saccagée la classe.
Pour les dégradations j’ai mis des endroit plus foncés que d’autres (ombrée) ; j’ai déchiré la feuille et j’ai fait des trous pour que l’on ait l’impression qu’elles ont grignoté les murs et le tableau (ce qui est la cas). J’ai aussi mis des traces de pattes car quelles ont sali pratiquement tous les murs de la salle.

Conclusion :
Je suis assez satisfaite de mon travail car cela représente parfaitement ce que j’ai pu voir lors de l’envahissement des souris ; on voit bien qu’il y en avait beaucoup dans cette partie de la classe.Les ombrés ont bien joué leurs rôles car elles ont creusé l’espace de la feuille pour attirer les yeux vers le tuyaux et la fenêtre et aussi sur quelques souris….
On voit bien les dégradations que les souris ont causé.

Article écrit par HAMAM Yousra

Lorie GOETZ

Rédaction d’un article de journal

Introduction : Le sujet est de représenter la classe ( une petite partie ) avec une invasion de souris sur l’espace représenté. Le sujet , en tout cas , le mien n’est pas fictif , il est réel .

J’ai fait un dessin réel en représentant l’espace devant moi , que j’ai choisi. J’ai préféré faire un dessin parce que je n’avais pas d’appareil photo pour montrer cette invasion de souris.

Description : Mon dessin est sous forme de dessin dans un format A4 , en deux dimension (2D) . Le sens de lecture de mon dessin est en horizontal , c’est un plan moyen (PM) . Au premier plan nous voyons deux souris sur une table avec des traces de souris et leurs excréments ; au deuxième plan nous voyons une trousse et une souris qui essaie de grimper dessus , et à l’arrière plan il y a une plaque noire et une boite avec des crayons de différentes couleurs posés sur cette plaque noire . J’ai fais des ombres sur la trousse , le pot de crayon et les souris . Il y a en tout 8 souris un peu partout sur mon dessin , elles sont de différentes tailles ; les souris ne sont pas représentées en couleur , elles sont toutes en noir et blanc. Mon travail est en couleurs et ce que j’ai voulu accentuer aussi sur mon dessin c’est la trousse Coca-Cola qui est en rouge . J’ai représenté différentes ombres des différents objets comme la trousse , le pot de crayons mais aussi des souris pour montrer l’effet de relief et de profondeur . J’ai même collé une souris au coin de ma feuille en haut à droite qui sort de ma feuille .

Conclusion : Je suis satisfaite de mon travail mais je pourrais encore rajouter des souris et des traces pour accentuer l’idée d’invasion de souris . Je trouve que mon travail attire l’œil et rend bien. J’ai essayé de représenter du mieux que j’ai pu de ce que je voyais de l’ espace. Je trouve que je me suis pas mal débrouillée pour ce sujet. Je n’ai pas voulu dessiner moi même les souris car je les dessine pas trop bien ; c’est pour cela que je les ai collées.
Article écrit par GOETZ Lorie

Dimitri SETIAO

Rédaction d’un article de journal

Introduction :

En Arts Plastiques, on nous a demandé de faire un dessin sur le thème d’une invasion de souris. On a eu quelques séances d’une heure pour réaliser ce projet.

Développement :

J’ai dessiné sur un format un peu plus petit que A4 et j’ai inventé un événement fictif.Mon dessin représente une vue en plongée en faisant un plan rapproché sur le sol. Pour le premier plan, nous voyons des empreintes de pas de souris et des souris qui grignotent une partie d’une chaise . J’ai dessiné des onomatopées pour évoquer les sons entendus .Le sol est clair et il domine sur mon dessin. Nous voyons deux souris qui sont des photocopies collées et deux autres souris qui sont dessinées ; il y a aussi des excréments. Les couleurs que l’on peut voir sont le rouge pour les carreaux du sol et le gris pour faire de ombres ; il y a du noir pour ma chaussure et du vert pour le pied d’une table de mon voisin…

Conclusion :

Je suis satisfait de mon travail mais j’aurais dû mettre plus de couleurs et plus de souris pour que l’on ait plus l’idée d’invasion de souris. Je n’aime pas les pieds et les jambes de mon dessin car pour moi ils n’ont pas assez de formes ni assez de détails.

Article écrit par Dimitri SETIAO SRISONGFA

mercredi 22 mars 2017

texte écrit par Yousra ARRAIS

L’envahissement de souris :

Introduction : J’étais en train de monter les escaliers pour me rendre en classe, en passant par le couloir « D » c’est à dire en Arts plastiques et là, je vis une émeute de mammifères tous les uns près des autres qui sortaient dans tous les sens. J’ai réellement vécu cet envahissement, j’en ai la preuve par toutes les dégradations que les souris ont pu causer.

Développement : Pour vous prouver cette expérience, j’ai dû faire un croquis détaillant tout ce que j’ai pu apercevoir. Je n’ai pu prendre de photo car en rentrant dans la classe j’ai découvert le chargeur de mon appareil tout mordillé ...
Tous est allé si vite ; le nombre de souris qui se baladaient était impressionnant. J’ai donc réalisé sur une feuille A4 dans le sens vertical, le tas de souris que j’ai pu voir ; les excréments ainsi que tout ce que j’ai pu entendre. La tapisserie du mur était toute arrachée, les souris grignotaient tout : l’espace présent, c’est à dire la porte, les affiches etc...Les traces des pattes cheminaient leurs parcours. Les bruits que j’entendais, je les ai représenté par des onomatopées. Les bruits étaient si aiguës et envahissants qu’ils raisonnaient dans la salle et le couloir. J’ai foncé les bords de certains endroits pour donner l’impression de l’ombre et de la dégradation du champs de vision. Les souris sont représentées plus grosses à l’avant de la feuille pour donner l’impression de s’avancer vers nous, les spectateurs et à l’arrière les souris sont beaucoup moins grosses, ce qui donne l’impression de prolonger l’image en continu au loin.

Conclusion : Le croquis rend bien compte de ce que j’ai vécu c’est à dire l’envahissement des souris. J’en ai tellement vu que je pense en avoir oublié, c’était si inimaginable mais réel à la fois. Je pense avoir bien fait mon travail de reporter. J’ai tout représenté en détail pour vous prouver et faire en sorte que en regardant cet représentation c’était comme si vous aussi étiez présent.

mercredi 22 mars 2017

Envahissement

BERTRAND
Charlotte
3°3

Des souris ont envahi la classe

Introduction :
Hier, des souris ont envahi la classe. On a vu de nombreuses dégradations : des fils mordillés, des tables rongées et des traces de pattes. J’ai voulu représenter cette invasion par un dessin car je n’ai pas pu prendre en photo la scène. Les souris ont cassé l’appareil photo.

Développement :
Mon croquis est de format A4, en format horizontal. C’est un gros plan de ma table. J’ai représenté la boite en carton et le rouleau de papier à l’intérieur. J’ai aussi dessiné le haut d’une chaise en arrière plan. Mon croquis a toutes les teintes de gris. Les couleurs vont du blanc au gris foncé. J’ai représenté les ombres en appuyant plus ou moins sur mon crayon à papier.
J’ai dessiné trois souris. Au premier plan, une d’entre elles est en train de ronger un crayon. A droite, une souris court vers la droite, on ne voit pas sa tête. En haut, une autre souris est montée sur la table. A gauche, le rouleau de papier est griffé et mangé par les souris. Sur la table, il y a plein de traces de pattes et quelques déjections.

Conclusion :
Mon croquis représente bien ce que j’ai pu voir. Je suis satisfaite. En revanche, représenter les ombres a été difficile. Mon dessin a servi de preuve et le collège a pu appeler un service d’extermination de souris. Ce matin, il n’y avait aucune trace de souris dans la classe.

Les souris

Lallemant
Théa
3°3

Introduction : J’ai inventé une invasion de souris en salle d’arts plastiques. Cet envahissement a eu lieu dans l’espace des ordinateurs.
Développement : Pour montrer ce que j’avais imaginé, j’ai décidé de faire un dessin.
Mon travail est en deux dimensions sur une feuille format A4. Il se lit dans le sens horizontal. Le décor est un plan moyen qui montre l’espace des ordinateurs. C’est donc un ordinateur qui est au centre de l’image. A droite, on peut voir une étagère marron. En haut, se trouve le bas d’un tableau en liège sur lequel sont accrochées des travaux. Sous la table, là où se trouve l’ordinateur, on aperçoit le sol en carrelage. Enfin, on voit une boîte avec des feuilles de couleur à gauche de l’ordinateur. Pour donner de la profondeur à mon dessin, j’ai essayé de jouer sur les ombres et les lumières. Pour cela j’ai fait des dégradés de gris. Pour que l’espace soit envahi par les souris, j’ai créé des dégradations comme des trous dans le mur, des déjections et des traces. J’ai aussi collé des souris sur le sol, la table… et certaines s’accrochent au tableau. J’ai même représenté les bruits en dessinant des onomatopées.
Conclusion : J’aime le résultat de mon travail mais je suis déçue de ne pas avoir donné plus de profondeur à mon dessin, par manque de temps.

Une Fleur ExtraOrdinaire

Invention en Arts Plastiques

J’ai réalisé une fleur extra ordinaire en Arts Plastiques.
Je vais vous décrire mon travail.
Pour rendre ma fleur extra ordinaire, j’ai utilisé des matériaux qui ne sont pas ordinaires pour une fleur : une longe tige, un CD , des coquilles de pistache peintes en rouge . J’ai choisi cette idée car c’est dans le thème du sujet (une fleur extra ordinaire , c’est à dire qui sort de l’ordinaire) . Ma fleur est en relief , on peut la regarder verticalement dans un format A4. J ’ai mis une tige qui déborde volontairement de la feuille où est ma fleur pour qu’elle attire l’attention du spectateur. La couleur de ma fleur est de la même couleur que la tige rouge. Par contre, j’ai colorié les feuilles en vert dégradé pour mettre en valeur leur relief .

Je suis satisfaite de mon travail ,car je suis dans le thème de la fleur extra ordinaire Mon travail ressort par rapport aux autres et ma fleur est unique en son genre.
Article écrit par Hadil BENDERRRADJI en 5°2

Mon travail d ’arts plastiques Mon idée...

Mon travail d ’arts plastiques

Mon idée pour rendre ma fleur extra ordinaire était de colorier les pétales avec le drapeau du
royaume uni et de placer au cœur de la fleur , une photographie de la tête de la reine Elizabeth 2. Pour rendre ma fleur extra ordinaire , je l ai encadré dans un grand cadre fabriqué avec du carton . J’ai eu cette idée de faire une fleur sur ce thème là , car j adore le royaume uni et tout ce qui le touche à la royauté comme par exemple la reine.

Mon travail est en 3d . Pour mettre en valeur ma fleur j ai gardé la forme ordinaire d’une fleur avec un cœur entouré de ses pétales. Mais pour la rendre extra ordinaire, j ai rajouté des motifs peu ordinaires pour des végétaux, comme par ex le drapeau du royaume uni. Pour la mettre en valeur j ai fais des pétales énormes et une longue tige et pour rappeler que c est une fleur j ai rajouté des vrais pétales de fleurs verts.

Dans l’ensemble, je suis content de mon travail car j ai pu mettre en avant ma passion. La difficulté que j’ai rencontré dans ce travail était de trouver une idée qui puisse rendre ma fleur extra ordinaire . Ce qui me déçoit, est que ma fleur ne soit pas assez mise en valeur dans le fond de la boite que j ai fabriqué . Je trouve que c est trop sombre et qu’elle ne ressort pas assez.
Article écrit par Aurélien BARNOUIN en 5°2

lundi 6 mars 2017

Participez à la collecte pour la Banque Alimentaire !

Le collège Jules Verne participe à une action avec la Banque Alimentaire.
Une semaine de collecte aura lieu du 13 au 17 Mars.
Pour préparer cela, on est une vingtaine d’élèves appelés « ambassadeurs ». Nous participons à des ateliers à la pause méridienne. Nous nous sommes répartis en 8 ateliers :
*- Un groupe prépare avec Mme BONNET des banderoles pour informer les adultes et élèves au sein de l’établissement de la collecte pour la Banque Alimentaire, des produits que l’on pourra donner.
*- Les élèves d’Ulis préparent avec Mme TRICOT des affiches pour les couloirs et le hall d’entrée.
*- Un autre groupe travaille avec M.LECONTE sur la communication.
*- Un autre groupe travaille avec Mme ANTONI et Alexis pour préparer des slogans et des émissions sur la BA.
*- Un autre groupe travaille avec Mme JABBAH, M. VIALLON et Alexis pour préparer l’ écriture et la mise en scène de deux saynètes qui seront jouées dans toutes les classes du collège.
*- Des élèves de SEGPA travaillent avec Mme PLURIEL et Mme CASENEUVE pour récupérer tous les cartons et couvercles des feuilles A4, préparer les étiquettes des cartons et préparer des grandes affiches.
*- Et le dernier groupe dont nous faisons partie travaille avec Mme COURTIN et Mme Antoni pour réaliser des articles de presse annonçant la collecte, présentant les Ambassadeurs et leurs rôles et mission au sein du collège.

Soyez généreux et donnez pour ceux qui en ont besoin !

Merci d’avance

JAAOURA Wafa, SAULNIER Lysiana, RENAUD Noémie, élèves de 3ème1

lundi 23 janvier 2017

La Banque Alimentaire au collège Jules Verne

Le 9 janvier 2017, nous avons assisté à la Web Radio du collège à l’interview de M. Salah par trois élèves de la 301 au sujet de la Banque Alimentaire (BA) du Vaucluse qui est située derrière Cap Sud. C’est l’un de ses représentants bénévoles. Il nous a parlé du fonctionnement de la BA et en particulier du bénévolat : c’est-à-dire le choix d’une personne à donner de son temps libre pour aider les autres de façon gratuite.
En tout, il y a 10 salariés et 80 bénévoles. Cette association aide les personnes qui n’ont pas assez d’argent pour se nourrir quotidiennement. M.Salah nous précise qu’ils ne donnent pas de nourriture périmée et il regrette vivement qu’ il n’y ait pas assez de viande, c’est un aliment convoité. En effet, actuellement Il y a plus de 2800 bénéficiaires (c’est quelqu’un qui est inscrit à la BA et qui bénéficie de son aide) et même si le Vaucluse reçoit plus de 1500 tonnes par an d’aliments venus entre autre, d’entreprises diverses, de centres d’achats ou d’autres associations, il fait un appel aux dons.
Soyez généreux, ce sera une bonne action...

écrit par Lanna 506, Anissa 606 et Hélène 503 du Club Journal « Les infos de Jules »